Liste des Statues avec leur description détaillée

01 Statue en marbre blanc 'sacré coeur de Jésus' : Statue : Christ du Sacré-Coeur, Bouchard Henri (sculpteur).
Précisions d'Anne Pierard
SCULPTEUR : Henri Bouchard (1875 – 1960) a reçu le grand prix de Rome en 1901. Il est connu pour ses œuvres monumentales. En 1924 il installe son atelier à Auteuil ; Cet atelier est transformé en musée Bouchard en 2007. Depuis 2018 l’atelier a été remonté à l’identique dans une extension du musée de la piscine. Parmi ses œuvres les 4 Evangélistes qui surmontent le campanile de la basilique du Sacré-Cœur.
ŒUVRE : on a ici une rare œuvre de style art déco dans la cathédrale, art marqué par la stylisation et l’élégance. L e monument aux morts tout proche est du même style ainsi que la balustrade. On remarque une réinterprétation géométrique des formes de la nature : le visage est peu réaliste, la barbe est minutieusement reproduite, un soin particulier est apporté à la symétrie des drapés.


02 statue en bois du christ debout description à venir

03 Statue en marbre blanc de sainte Thérése de Lisieux tenant un crucifix.

04 Statue en bois de saint Benoît Labre. Bois : peint, polychrome, doré, métal : doré. Sur socle en bois doré. Auréole en métal doré. Auteur inconnu XIX ème siècle.

05 Statue en marbre blanc du saint curé d'Ars.

06 Statue Christ à l'enfant description à venir

07 Statue en marbre blanc de saint Joseph de Copertino.

08 Statue de saint Jean, œuvre en terre-cuite datant du XVIII ème siècle. Peu d’éléments nous permettent malheureusement de retracer l’histoire de cette œuvre pour comprendre sa présence dans la cathédrale de Saint-Omer. La seule source qui nous renseigne sur l’histoire de cette statue est une carte postale datée de 1914. On sait ainsi que l’œuvre faisait partie d’un ensemble dont seuls subsistent le saint Jean et a priori la Vierge. La carte postale les montre en effet tous deux installés au sein d’un calvaire, placé dans le bas-côté ouest du mur nord du transept nord de la cathédrale. On y voit l’œuvre entière, de même que la Vierge, dont la tête a malheureusement disparu entre temps, avec un monumental Christ en croix, de facture différente, restauré en 2015 et placé dans la chapelle axiale. Un enrochement et la peinture du mur complétaient l’ensemble. On ignore tout de la date de démontage du calvaire et de la raison pour laquelle les œuvres furent endommagées. Nous supposons que l’effondrement de la flèche de la cathédrale en 1949 pourrait avoir touché l’ensemble et entraîné son démantèlement et un stockage peu soigné. Outre son origine inconnue, cette étonnante sculpture surprend par sa grande qualité d’exécution et sa technique. Légèrement plus grande qu’une statue à taille humaine, elle est en terre cuite. Cette technique pour des sculptures de cette dimension n’est guère attestée en Flandres au XVIIIe siècle, où l’on emploie presque exclusivement le bois. La terre cuite est réservée aux études préparatoires ou à certains portraits. Aucune œuvre en terre cuite comparable en termes de date ou de typologie n’a été trouvée dans le Nord/Pas-de-Calais. On peut la rapprocher de l’art des grands sculpteurs flamands d’Anvers qu’est Artus II Quellinus et de Malines que sont Lucas Faydherbe et, surtout, Rombout Verhulst. C’est au style de ce dernier que se rattache l’œuvre de Saint-Omer, malgré des différences.
Précisions d'Anne Pierard
EMPLACEMENT : dans la chapelle axiale, le Saint-Jean a été placé pour qu’il entre en dialogue avec un Christ en croix qui provient d’un ancien calvaire.
ŒUVRE : les spécialistes s’accordent pour y voir une œuvre de très grande qualité et atypique du début du XVIII. L’origine la plus probable de l’artiste est Anvers ou Malines mais on ne peut l’attribuer avec certitude. C’est indiscutablement un « unicum » par l’étrangeté du format. Les œuvres de ce type mesurent en moyenne 1 mètre ou 1,30 mètre au maximum. Elle est constituée de cinq morceaux de terre cuite découpés horizontalement ce qui est aussi inhabituel. L’ossature est creuse.
HYPOTHESES : il y a eu une production importante de statues en terre cuite d’extérieur à Anvers à la fin du XVII et au début du XVIII. Avant restauration, des traces d’altération font supposer une exposition en extérieur.
RESTAURATION : l’œuvre a été restaurée par Madame Ippolita Roméo. grâce à un mécénat organisé par une étudiante de Sciences Po Paris, Eve de Séguins Pazzis Elle a été installée à l’emplacement actuel en juin 2020.


09 Statue Jésus crucifié sur le pilier gauche de la chapelle absidale.

10 Statue de saint Antoine de Padoue oeuvre du Sculpteur audomarois Louis Noel posée sur l'autel de la chapelle dédiée à saint Antoine de Padoue, il faut noter sous l'autel une autre sculpture du même auteur 'Philomène martyre'. Pierre marbrière et non marbre, datant de 1897. Le nom de l'auteur et la date sont inscrits sur le socle : LOUIS-NOEL / 1897. Inscription (en lettres dorées, sur le socle de sainte Philomène) : PAX TECUM FILUMENA. (encadrées de deux ancres marines).

11 Statue d'un ange de la chapelle de Job description à venir

12 Statue d'un ange de la chapelle de Job description à venir

13 Statue de la vierge à l'enfant mur de la sacristie 1850, sculpture en Chêne : peint, polychrome, plâtre : peint. Statue posée sur console en bois polychrome, de style néo-gothique, en plâtre peint.

14 Statue du Christ portant sa croix. Statue en bois polychrome, cordelette véritable. La statue se trouvait autrefois au centre du jubé de la cathédrale, de 1678 à 1753 et après sa destruction, figure au fond de la chapelle absidiale jusque vers 1870.Dernier recensement établi le 27 janvier 1980. Le Christ debout tenant la croix. Cette statue en Bois peint du XVII ème siècle se trouvait au centre du jubé de la cathédrale de 1678 à 1753, et, après la destruction de ce dernier, orna le fond de la chapelle d'axe jusqu'aux alentours de 1870. Sur une console fixée au mur nord de la travée 02 du Déambulatoire.

15 Statue de Jeanne d'Arc : XX ème siècle, plâtre : moulé, badigeon sur socle en pierre. Dimensions normalisées H = 1.20ml la = 0.75ml pr = 0.675ml

16 Statue d'Agar et son fils dans le désert du sculpteur Louis Noël.
Précisions d'Anne Pierard : Abraham et sa femme Sara n’ont pas d’enfant, en dépit de la promesse de Dieu. Selon la coutume, Sara propose à Abraham sa servante Agar. Agar et Abraham ont un fils Ismaël. Quand Sara, à son tour, a un fils Isaac, elle est jalouse d’Ismaël. Elle persuade Abraham de renvoyer Agar dans le désert avec son fils. Ils sont tous deux près de la mort quand l’Ange du Seigneur fait apercevoir à Agar un puits. « Elle alla remplir l’outre et fit boire le petit. » C’est cette dernière scène que l’on voit représentée ici. (Genèse chapitres XV et XXI)




Cathédrale de Saint-Omer| Statues


Cathédrale de Saint-Omer le sacré coeur de jésus,  repère 01
Statues de Saint-Omer |    description à venir de la statue repère 02
Statues de Saint-Omer | sainte thérése de lisieux,  repère 03
Cathédrale de Saint-Omer saint benoit labre,  repère 04
Cathédrale de Saint-Omer le saint curé d'Ars,  repère 05
Cathédrale de Saint-Omer,  repère 06  description de la statue à venir
Statues de Saint-Omer | saint Joseph de Copertino,  repère 07
Cathédrale de Saint-Omer saint Jean  œuvre en terre-cuite datant du XVIII ème siècle,  repère 08
Cathédrale de Saint-Omer, Jésus crucifié repère 09
Cathédrale de Saint-Omer   saint Antoine de Padoue et Philoméne martyre,  repère 10
Cathédrale de Saint-Omer  ange chapelle saint Job,  repère 11
Cathédrale de Saint-Omer   ange chapelle saint Job,  repère 12
Cathédrale de Saint-Omer | vierge à l'enfant au dessus de la sacristie | Statue posée sur console en bois polychrome, de style néo-gothique, en plâtre peint,  repère 13
Cathédrale de Saint-Omer, déambulatiore travée 02, Jésus portant sa croix repère 14
Cathédrale de Saint-Omer, Jeanne d'Arc repère 15
Cathédrale de Saint-Omer | Agar et son fils dans le désert,  repère 16



Gestion des informations concernant les Statues

Ces oeuvres ont pour beaucoup d'entre elles, eut un parcours cahotique, si vous avez en votre possession des éléments qui peuvent servir de témoignage aux générations futures, contactez-nous Les Amis de la Cathédrale

Textes et documentation provenant des archives de l'association "Les Amis de la Cathédrale".  Si vous constatez un dysfonctionnement sur cette page n'hésitez pas à le signaler à l'équipe en charge de la documentation en cliquant ICI .