Chapelle Saint François de Sales

Vous pouvez facilement repérer cette chapelle sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en rouge.

Sources Emmanuel WALLET

( 1 ) Il est probable que cette chapelle qui, bien avant le XVIème siècle, avait pris le nom de Sainte Catherine, puis quelques temps après, celui de Saint Gilles, pour les confondre ensuite dans la chapelle de Sainte Barbe ( dont nous ignorons toutefois la position ), aura porté, précédemment encore à celui de Saint François de Sales, le nom de Saint François d'Assise, particulièrement révéré dans le diocèse. Nous n'avons aperçu du reste, dans les inventaires et autres pièces retrouvés aux archives, aucune trace de chapelle dédiée à Saint François de Sales. Deneuville ( t. 3 , p. 34 ) nous apprend, il est vrai, que le doyen Melun fonda, en 1621, une messe double a Saint François de Sales, son patron mais c'est là évidemment une erreur de sa part, puisque ce pieux évêque n'est mort qu'en 1622, et qu'il ne fut canonisé qu'en 1665. Cependant, comme ce saint prélat était issu de la même famille que les deux évêquès François de Conzié, il est plus vraisemblable que ce fut sous leur épiscopat, c'est-à-dire de 1761 a 1774 , (que la chapelle reçue cette désignation, de même que le tableau de Saint François de Sales, qu'on y voit encore aujourd'hui. La seule présence de ce tableau aura suffi d'ailleurs pour la faire ainsi dénommer puisque le placement, au-dessus de la décoration de cet autel, d'une statue de Saint Nicolas, formée d'albâtre et détachée sans doute de quelque couronnement de clôture de la nef, lui a fait donner en outre, de nos jours, le nom de cet évêque.
( 2 ) On sait que Saint Maxime (fut un apôtre de la Morinie qu'il prêcha au commencement du V ème siècle au village de Wismes, près de Saint-Omer qu'étant mort en ce lieu, il fut inhumé dans la chapelle même qu'il y avait fait bâtir et que son chef, emporté à Thérouanne, y avait été déposé duns une chasse. Or, ses reliques avaient suivi à Notre Dame, et avaient été par lui laissées en 1562 à cette église, d'après ordre du souverain. Quant au chef, suivant Deneuville ( tome 3 , page 131 ), il fut le 27 août 1721, translaté daus une nouvelle châsse d'argent en forme de buste, qui aura sans doute été brisée à la révolution. Le buste, qui le remplacée aujourd'hui, est de bois doré, et a été donné à l'église par une demoiselle Dourlens.

Son Histoire

Voila la description qu'en fait Emmanuel WALLET ( professeur de dessin à l'ecole d'artillerie et à l'école de peinture de la ville de Douai, ancien officier du génie militaire, membre de la Société des antiquaires de la Morinie ) dans son ouvrage daté de 1839 "Description de l'ancienne Cathédrale de Saint-Omer"

Chapelle Saint François de Sales. Cette dénomination, dont nous n'avons pu découvrir l'origine , ne peut guère remonter au-delà du XVII ème siècle ( 1 ). C'est à cette chapelle, et sur son autel, que se voyait jadis la châsse d'argent, en forme de buste, qui contenait le chef de Saint Maxime ( 2 ).



Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle Saint François de Sales


Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle saint François de Sales


Cathédrale de Saint-Omer | Chapelle de saint François de Sales
Chapelle Saint François de Sales
Chapelle Saint François de Sales
Cathédrale de Saint-Omer chapelle Saint-François de Sales
Cathédrale de Saint-Omer chapelle Saint-François de Sales
Cathédrale de Saint-Omer chapelle Saint-François de Sales
Cathédrale de Saint-Omer|  chapelle Saint-François de Sales
Cathédrale de Saint-Omer|chapelle Saint-François de Sales

Photographe

Montage & Photographies Les Amis de la Cathédrale

Textes et documentation provenant des archives de l'association "Les Amis de la Cathédrale". Si vous constatez une erreur sur cette page n'hésitez pas à le signaler à l'équipe en charge de la documentation en cliquant ICI.