Chapelle Saint Joseph ancienne Saint Gilles

Vous pouvez facilement repérer cette chapelle sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en rouge.

Sources Emmanuel WALLET

( 1 ) L'inventaire de 1490 jette quelqu'incertitude sur l'emplacement exact de cette chapelle. Elle était à cette époque dans le grand vestiaire et ce local, croyons-nous, était alors celui marqué par la lettre o. II parait aussi que, vers le milieu du XV ème siècle, cette chapelle Saint Gilles fut transportée en la chapelle de Sainte Catherine. Nul ne sait aujourd'hui ou se trouvait cette chapelle. Était ce en F ou en K ? Évidemment, s'il y avait alors une cloison séparative de ces locaux, ce devait» être en F. Mais alors le local E se serait donc trouvé sans chapelle ? Tel est le problème que nous n'avons pu résoudre. Espérons que d'autres lèveront la difficulté, si tant est qu'ils y rencontrent un intérêt suffisant.

Son Histoire

Voila la description qu'en fait Emmanuel WALLET ( professeur de dessin à l'ecole d'artillerie et à l'école de peinture de la ville de Douai, ancien officier du génie militaire, membre de la Société des antiquaires de la Morinie ) dans son ouvrage daté de 1839 "Description de l'ancienne Cathédrale de Saint-Omer"


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :
la chapelle de Saint Joseph formée de l'ancienne chapelle de Saint GILLES et successivement dédicacée à Sainte Catherine Sainte Barbe et Saint François de Salle . On y vénérait autrefois le Chef de Saint Maxime. L'autel et les décorations en bois doré et en platras de style gothique de 1830 sont destinés à disparaître pour ètre remplacés par une restauration en rapport avec le style primitif de l'église, comme dans la chapelle actuelle de Saint Antoine de Padoue, où un autel en bois consacré à Sainte Philomène a été enlevé dans les mêmes conditions à la fin du XIX ème siècle. Les statuettes de l'autel sont, au centre, celles de Saint Omer et de Saint Erkembode, puis celles des quatres évangélistes et des quatres grands docteurs de l'Eglise latine, Saint Ambroise, Saint Augustin, Saint Jérome et Saint Grégoire le grand. Le vitrail du fond représente le mariage de saint Joseph, la fuite en Egypte, et la mort du Bienheureux Patriarche dont la statue souriante semble au pilier voisin encourager la dévotion des âmes, qui sont particulièrement fidèles à celui que l'on invoque jamnais en vain. Dans le pavage du vestibule de cette chapelle, se trouvent, la dalle eu marbre blanc du chanoine Charles BECQUET, théologal et supérieur du Séminaire, décédé en 1681, celle en pierre bleue du chanoine Jean STEVENOT, archiprètre et archidiacre de Flandre, mort en 1718, et enfin celle également en pierre bleue du chanoine André DENIS, supérieur du Séminaire, rappelé à Dieu en 1711.


Aujourd'hui cette chapelle est dédièe à Saint Joseph.

Ancienne chapelle de Saint Gilles, depuis longtemps abandonnée ( 1 ). Il règne un grand mystère autour de ce local qui reçut au fil du temps beaucoup d'affectations difficiles encore de nos jours à cerner.



Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle de Saint Omer saint Joseph ancienne saint Gilles


Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle de Saint Omer saint Joseph ancienne saint Gilles


Cathédrale de Saint-Omer | Chapelle de Saint Omer saint Joseph ancienne saint Gilles
Chapelle de Saint Omer saint Joseph ancienne saint Gilles
Chapelle  saint Joseph ancienne Saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer  saint Joseph ancienne saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer saint Joseph ancienne saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer saint Joseph ancienne saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle    saint Joseph ancienne saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle    saint Joseph ancienne saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle   saint Joseph ancienne saint Gilles
Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle   saint Joseph ancienne saint Gilles

Photographe

Montage & Photographies Les Amis de la Cathédrale

Textes et documentation provenant des archives de l'association "Les Amis de la Cathédrale". Si vous constatez une erreur sur cette page n'hésitez pas à le signaler à l'équipe en charge de la documentation en cliquant ICI.