Nef :

Tableaux, Bas et Hauts reliefs de la travée 03

Vous pouvez facilement repérer cette chapelle sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en jaune.

Sources Emmanuel WALLET

( 1 ) commentaires à venir




retrouvez les 11 travées de la Nef en cliquant       ici

Son Histoire

Voila la description qu'en fait Emmanuel WALLET ( professeur de dessin à l'ecole d'artillerie et à l'école de peinture de la ville de Douai, ancien officier du génie militaire, membre de la Société des antiquaires de la Morinie ) dans son ouvrage daté de 1839 "Description de l'ancienne Cathédrale de Saint-Omer"
Commentaires à venir


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :
Voici en avançant et sur votre gauche la superbe pierre tombale du chanoine Toussaint de la Ruelle. La figure du défunt revêtu de ses ornements sacerdotaux, les mains jointes ayant un calice sur la poitrine, est encadrée par une riche architecture gothique. Les broderies des orfrois ressortent en noir sur un fond blanc. L'inscription en minuscule gothique rappelle que ce chanoine, rappelé à Dieu en 1470, fut chapelain des Papes Martin V et Eugène IV, de la reine Isabelle de France et des ducs de Bourgogne Jean-sans-Peur et Philippe-le-Bon. Au-dessus de cette pierre, un tableau sur toile, retrace la scène de l'EYangile où Notre-Seigneur, sur l'invitation de ses apôtres prosternés devant lui, accueille la femme Chananéenne et récompense l'humilité et la foi de cette dernière en lui accordant la guérison de sa fille.



Cathédrale de Saint-Omer|Nef travée 03


Nef travée 03

Pierre tombale chanoine Toussaint de la Ruelle travée 03

Voici en avançant et sur votre gauche la superbe pierre tombale du chanoine Toussaint de la Ruelle. La figure du défunt revêtu de ses ornements sacerdotaux, les mains jointes ayant un calice sur la poitrine, est encadrée par une riche architecture gothique. Les broderies des orfrois ressortent en noir sur un fond blanc. L'inscription en minuscule gothique rappelle que ce chanoine, rappelé à Dieu en 1470, fut chapelain des Papes Martin V et Eugène IV, de la reine Isabelle de France et des ducs de Bourgogne Jean-sans-Peur et Philippe-le-Bon.

Nef travée 03

Nef travée 03

Nef travée 03



Guérison de la fille d'une Chananéenne travée 03

Au-dessus de cette pierre, un tableau sur toile daté de la première moitié du XVII siècle, retrace la scène de l'Evangile où Notre-Seigneur, sur l'invitation de ses apôtres prosternés devant lui, accueille la femme Chananéenne et récompense l'humilité et la foi de cette dernière en lui accordant la guérison de sa fille.

Structure et typologie : Rectangulaire vertical.
Matériaux et techniques d'interventions : Toile (support) : peinture à l'huile.
Description matérielle : Cadre en bois noir et décor doré en relief.
Indexation iconographique : Vie publique du Christ, enseignement du Christ.
Description de l'iconographie : Le Christ, les apôtres et la Cananéenne.
Dimensions normalisées : H = 1.85ml ; l = 1.30ml
Précisions sur l'état de conservation : Oeuvre restaurée en 2014 : rentoilage, refixage de la couche picturale, réintégration des manques.

L'Auteur : Pieter Van Mol, peintre Flamand (Anvers 1599 – Paris 1650). Apprenti dès 1611 à Anvers, il y devînt maître en 1622. Son style est profondément marqué par Rubens mais on lui attribue aussi l’influence de Abraham Janssens. À Paris en 1631, il reçut en 1635 la commande des fresques de la chapelle du Sacré-Cœur dans l'église des Carmes et participa en 1648 à la fondation de l'Académie royale de peinture.

Nef travée 03

Monument funéraire de la renaissance travée 03.

Sur le pilier d'angle qui soutient la tour et sert d'appui aux orgues, un charmant petit monument funéraire de la renaissance ( 1561 ).
Monument en calcaire peint de couleur noire avec rehauts d'ornementation dorés comportant deux bas-reliefs en albâtre eux-mêmes rehaussés d'or. Le relief inférieur est plus grand. Il est encadré de deux colonnes cannelées à chapiteaux corinthiens.
Grand bas-relief : Jésus et les Docteurs. Petit bas-relief : le Christ est assis sur des nuées portant sa Croix, il est entouré d'anges et de rayons de gloire.
Au 1er étage, un Bas-reliefen albàtre doré représente l'enfant Jésus au temple Au milieu des docteurs de la loi, et reproduit les paroles qu'il prononça en cette circonstance "Ne saviez-vous pas que je dois m'occuper des choses de mon Père céleste ?". Au 2ème étage, et en retrait sur le précédent, un second Bas-relief montre Jésus-Christ tenant sa croix au milieu d'une gloire et entouré d'anges avec ce texte : "Je suis né et je suis venu sur la terre pour cela" . Enfin, au-dessous dans le soubassement, une inscription rappelle que le chanoine Jean Louchart, grand-chantre de cette église est morf en 1561.
Référence Mérimée de l'édifice PA00108403



Nef travée 03