Tableaux Hauts et Bas-reliefs Transept Nord Ouest

Vous pouvez facilement repérer cette zone sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en jaune.


En haut et à gauche 21 Blasons des évêques de Saint-Omer

L’évêché fut créé par le Pape Paul IV en 1559 après le pillage et la destruction intégrale de Thérouanne ( 15 km au Sud de Saint-Omer) ordonnée par Charles Quint. Les 22 évêques ( + 2 évêques constitutionnels ) se succédèrent de 1559 à 1802, date à laquelle le Concordat donna aux diocèses les limites du département. C’est le roi qui nomme les évêques, roi d’Espagne ou roi de France. La cérémonie d’intronisation montre le lien entre l’évêque et le chapitre des chanoines : le Doyen conduit l’évêque à sa chaire mais les chanoines baisent l’anneau. Sur ce mur en hauteur, se trouvent les armoiries des 22 évêques de Saint-Omer, sauf pour le 11 ème, Ladislas Jonnart.

Sous ces Blasons 2 Ex-voto et 1 Bas-relief

Ex-voto de Jean-Baptiste Doresmieulx, Bas-relief intitulé Baptème du Christ, Ex-voto de Adrien de Lauretan.

A droite de ces Blasons 4 Ex-voto et 1 Bas-relief

Ex-voto de Francis Sagot, Ex-voto de Henri Benoit, Bas-relief intitulé le Christ récussité, Ex-voto de Emile Vasseur, Ex-voto de Raymond Lansoy.

A droite vers le Grand Dieu 3 plaques commémoratives

Inscriptions funéraires d'Adrien de Carvin de Lillers archidiacre d'Artois et doyen du Chapitre décédé en 1773, de Jacques de Bryas, grand-chantre et également doyen du Chapitre mort en 1769 et de Joseph Baron d’Assignies, chanoine et receveur de la fabrique de l'église décédé en 1778.




retrouvez les 4 zones du Transept en cliquant       ici


Regardez ce mur d'enceinte de gauche à droite


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :

Descendez maintenant du parvis du côté gauche et commencez l'inspection du transept. Voici d'abord, sur le premier pilier à droite, un petit tableau sur bois représentant un Christ en croix. C’est une assez bonne copie réduite d’un tableau de Van Dyck. Au second pilier, une adoration des bergers, tableau sur toile du XVIII ème siècle. Entre ces deux piliers, la tradition fixe l'emplacement d'un puits dit de sainte Austreberthe et creusé à l'époque de saint Omer, il est aujourd'hui comblé. Sur le mur en hauteur 21 armoiries des évêques de Saint-Omer (seules, celles de Ladislas Jonnart ne sont pas représentées), peinture sur pierre. Il manque également les armoiries de Guillaume de Poitiers qui fut refusé.
Liste des 23 évêques de Saint-Omer
1559 à 1563, I. Guillaume de Poitiers, ( non sacré, exerça en toute illégalité ).
1563 à 1577, II. Gérard d'Haméricourt, ( en même temps Abbé de Saint-Bertin ).
1581 a 1586, III. Jean Six, ( lillois, sacré à Douai ).
1587 à 1590, IV. Jacques de Pamela, ou Pamelé, ( non sacré ).
1590 à 1599, V. Jean de Vernois.
1600 à 1618, VI. Jacques Blazoeus, ou Blaise, ( auparavant évêque de Namur ).
1618 à 1627, VII. Paul Boudot, ( puis évêque d'Arras ).
1628 à 1631, VIII. Pierre Paunet.
1632 à 1633, IX. Christophe de Morlet.
1634 à 1656, X. Christophe Defrance.
1661 à 1671, XI. Ladislas Jonart, ( puis archevêque de Cambrai en 1761 ).
1673 à 1675, XII. Jacques Théodore de Brias, ( puis archevêque de Cambrai ).
1676 à 1677, XIII. Charles de Longueval, ( non sacré ).
1677 à 1677, XIV. Pierre Vandenperre, ( nommé par le roi d'Espagne ).
1677 à 1684, XV. Arnoud-Aune Tristan de la Baume de Suze , ( non sacré ).
1684 à 1708, XVI. Louis-Alphonse de Valbelle, ( auparavant évêque d Aleth ).
1708 à 1737, XVII. François de Valbelle de Tourve, ( cousin du précédent ).
1737 à 1754, XVIII. Joseph-Alphonse- François de Valbelle, ( neveu du précédent).
1754 à 1765, XIX. François-Joseph de Brunes de Montlouet.
1766 à 1769, XX. Louis-François-Marc-Hilaire de Conzié, ( puis évêque d'Arras ).
1769 à 1774, XXI. Joachim-François Mamert de Conzié, ( puis évêque de Tours ).
1774 à 1778, XXII. Jean-Auguste de Chastenet de Puységur, ( puis évêque de Carcassonne ).
1778 à 1789, XXIII. Alexandre-Joseph-Marie-Alexis de Bruyères-Chalabre, ( émigré ).
Sur le mur à gauche, l'inscription commèmorative d'un chanoine et gradué en droit Jean-Baptiste Doresmieulx, ancien curé de Saint-Martin-au-Laërt, décédé en 1785. A côté d'elle, un joli Bas-relief, du XV ème siècle. Monté sur une colonne, il reproduit la· scène du baptême de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Le chanoine décédé en 1450 est représenté sur le côté avec son patron . Scène sculptée dans le calcaire, avec polychromie et dorure. Cadre en calcaire taillé et sculpté, peint, polychrome, en forme d'accolade et deux pinacles et entablement. Baptême du Christ, saint Côme, saint Damien, homme : en donateur, Dieu le Père Date portée : 1450 (date du décès). Fiche AOA : Le nom du chanoine en prière dans ce relief, présenté par saint Jean l'Evangéliste, n'est plus lisible par l'épigraphie taillée en creux, mais on peut déduire de la présence à la droite du Christ, des saints Côme et Damien, identifiables à leurs bonnets et leurs attributs, l'urinal et le pot à onguents, que le donateur était pharmacien ou médecin, sans doute attaché, ainsi que le laisse entendre le texte lacunaire de l'épigraphie, au service des ducs Philippe le Bon et Charles le Téméraire. Ces indices permettraient de l'identifier au chanoine Candel, chirurgien de Philippe le Bon.

M. le chanoine Bum, ancien président de la Société des Antiquaires de la Morinie, a entrepris l'intéressante histoire des évêques Audomarois dont la générosité ne s'est pas bornée à doter la ville de Saint-Omer de riches et charitables fondations encore en partie à la disposition de l'administration civile des hospices au XX ème siècle, mais qui l'a de plus ornée de superbes édifices qui la constituaient autrefois en faisant une cité sans rivale, pour le nombre et la beauté de ses établissements religieux consacrés à la prière, à l'enseignement et à la charité. L'évêché de Saint-Omer comprenait un archiprêtré et huit doyennés, ceux d'Helfaut, d'Aire, de Lillers, d'Arques, de : Marcq-en-Calaisis, de Merville, de Bour­ bourg et de Cassel.
Au-dessous, se lit l'inscription funéraire du chanoine de Lauretan, ancien vicaire général, mort en 1778.
On remarque ensuite un très intéressant Bas-relief du XV ème siècle, dont la scène est abritée d'un joli dais à galerie ajourée. Haut-relief peint et doré surmonté d'un baldaquin en pierre ajouré. Sous l'inscription, deux culots sculptés et peints. Le saint représenté à dextre (diacre tenant une épée) serait saint Guillbert. Sainte Aldegonde porte une robe bleue et un voile blanc. La Vierge se tient à senestre, près de celui qui pourrait être saint Omer. II a pour sujet Jésus-Christ récussité, triomphant de la mort. L'inscription gothique est malheureusement fruste et illisible. On peut supposer que le chanoine défunt dont il s'agit ici est le donateur de l'un des rares vitraux de cette époque qui subsistent encore et qu'en vous retournant sur place vous apercevrez dans les verrières du transept, reproduisant le Sauveur sortant du tombeau et entouré des mêmes personnages qui figurent dans ce bas-relief.
Plus loin à droite nous arrivons dans l'emprise de l'ancienne chapelle saint Antoine, sur le mur occidental, on distingue les inscriptions funéraires d'Adrien de Carvin de Lillers archidiacre d'Artois et doyen du Chapitre décédé en 1773, de Jacques de Bryas, grand-chantre et également doyen du Chapitre mort en 1769 et de Joseph Baron d’Assignies, chanoine et receveur de la fabrique de l'église décédé en 1778.



Cathédrale de Saint-Omer|transept Nord Ouest Tableaux


Cathédrale de Saint-Omer
Cathédrale de Saint-Omer
Cathédrale de Saint-Omer
Cathédrale de Saint-Omer|transept nord ouest tableaux
Cathédrale de Saint-Omer|transept nord ouest tableaux

Description du bas-relief ci-dessous au centre par Anne Pierard


- Le baptème du Christ
Œuvre d’une grande qualité en pierre de Tournai rehaussée de couleurs. Jehan Martin l'a réalisé en 1450. Monté sur une colonne et surmonté d’un arc à accolade en feuillages. A droite, le chanoine donateur et son patron Jean l’Evangéliste tenant en main le poison dont le grand prêtre du temple de Diane à Ephèse voulait le faire mourir. Le prénom de Jean a peut-être suggéré la scène du baptême. A gauche, un ange au beau regard garde la tunique du Christ. Côme et Damien, patrons de la médecine et de la pharmacie, sont identifiables par leur costume de médecin : tunique bleue ou rouge, cols et doublures d’hermine. Ils ont un livre à la main. On les reconnaît aussi à leurs attributs : l’urinal et le pot à onguent. Ces deux frères, nés en Asie mineure au début du III ème siècle, exerçaient la médecine. Ils auraient été martyrisés en Syrie. Leur nom figure dans la première prière eucharistique. Au ciel, le Père et l’Esprit attestent de la divinité du Christ. Le nom du chanoine présenté par saint Jean l’évangéliste, n’est plus lisible et son épitaphe lacunaire est connue par l’Epigraphie du Pas-de-Calais. On peut y lire que le défunt, « Expertus fuit » et qu’il était chargé du « [soin ?] corporel des illustres [princes ?] Philippe et Charles ». Il est vraisemblable que ce chanoine ait aussi été médecin. On en trouve plusieurs exemples au XV ème siècle. Le chanoine était médecin ou pharmacien, sans doute attaché au service des ducs de Bourgogne, Philippe le Bon, mort en 1467 et Charles le Téméraire, mort en 1477. Ces indices permettent d’identifier Jean Candelle, chirurgien de Philippe le Bon.
Ce bas-relief est placé devant une partie du mur qui est incurvée. D’après un directeur des Monuments Historiques, ce serait une trace du Puits de sainte Austreberthe. L’usage des puits dans les églises est ancien. On leur attribuait des miracles.
- Dalle funéraire Lauretan
Le Chanoine Lauretan était le frère du père de la baronne de Drack. Il descendait d’un doge de Venise, Lauretano.
- Dalle funéraire Doresmieulx
Jean-Baptiste-Joseph Doresmieulx, prêtre, curé du Nard près de Saint-Omer, est nommé le 8 novembre 1765 au canonicat et à la prébende diaconale réservés aux gradués nobles par le doyen Théodore-Jacques de Bryas, en vertu d’une commission royale donnée pendant la vacance du siège, à la mort de l’évêque Pierre-Joseph de Brunes de Monlouet (1754-1765).

Cathédrale de Saint-Omer| transept nord ouest tableaux
Cathédrale de Saint-Omer| transept nord ouest tableaux
Cathédrale de Saint-Omer| transept nord ouest tableaux

Description du bas-relief ci-dessous par Anne Pierard


- La résurection du Christ
Bas-relief surmonté d’un dais à galerie ajourée. La scène, représentée de manière réaliste : Le Christ foule aux pieds la mort figurée par un cadavre rongé de vers (= un « transi ») qui est le chanoine défunt, ce qui est d’une grande originalité et signale l’humilité du défunt. Les gardes sommeillent. Les saints se tiennent en arc de cercle tout autour. A droite du Christ, un évêque tenant un livre, sans doute saint Omer, et la Vierge. A sa gauche, un diacre en dalmatique rouge tenant un livre et une épée. A côté du diacre, une sainte voilée tenant un livre ouvert, peut-être sainte Aldegonde. Dans le fond se trouve un sarcophage sculpté dont le couvercle est soulevé. Deux anges thuriféraires. L’épitaphe est effacée. L’inscription est un « affreux charabia imaginé par l’artiste peintre qu’on a chargé de la restauration » Loriquet.

Cathédrale de Saint-Omer|transept nord ouest tableaux

Description des plaques funéraires ci-dessous

Inscriptions funéraires d'Adrien de Carvin de Lillers archidiacre d'Artois et doyen du Chapitre décédé en 1773, de Jacques de Bryas, grand-chantre et également doyen du Chapitre mort en 1769 et de Joseph Baron d’Assignies, chanoine et receveur de la fabrique de l'église décédé en 1778.

Cathédrale de Saint-Omer|transept nord ouest tableaux

Description des blasons des évêques de Saint-Omer ci-dessous

Sur le mur en hauteur 21 armoiries des évêques de Saint-Omer (seules, celles de Ladislas Jonnart ne sont pas représentées), peinture sur pierre. Il manque également les armoiries de Guillaume de Poitiers qui fut refusé.
Liste des 23 évêques de Saint-Omer
1559 à 1563, I. Guillaume de Poitiers, ( non sacré, exerça en toute illégalité ).
1563 à 1577, II. Gérard d'Haméricourt, ( en même temps Abbé de Saint-Bertin ).
1581 a 1586, III. Jean Six, ( lillois, sacré à Douai ).
1587 à 1590, IV. Jacques de Pamela, ou Pamelé, ( non sacré ).
1590 à 1599, V. Jean de Vernois.
1600 à 1618, VI. Jacques Blazoeus, ou Blaise, ( auparavant évêque de Namur ).
1618 à 1627, VII. Paul Boudot, ( puis évêque d'Arras ).
1628 à 1631, VIII. Pierre Paunet.
1632 à 1633, IX. Christophe de Morlet.
1634 à 1656, X. Christophe Defrance.
1661 à 1671, XI. Ladislas Jonart, ( puis archevêque de Cambrai en 1761 ).
1673 à 1675, XII. Jacques Théodore de Brias, ( puis archevêque de Cambrai ).
1676 à 1677, XIII. Charles de Longueval, ( non sacré ).
1677 à 1677, XIV. Pierre Vandenperre, ( nommé par le roi d'Espagne ).
1677 à 1684, XV. Arnoud-Aune Tristan de la Baume de Suze , ( non sacré ).
1684 à 1708, XVI. Louis-Alphonse de Valbelle, ( auparavant évêque d Aleth ).
1708 à 1737, XVII. François de Valbelle de Tourve, ( cousin du précédent ).
1737 à 1754, XVIII. Joseph-Alphonse- François de Valbelle, ( neveu du précédent).
1754 à 1765, XIX. François-Joseph de Brunes de Montlouet.
1766 à 1769, XX. Louis-François-Marc-Hilaire de Conzié, ( puis évêque d'Arras ).
1769 à 1774, XXI. Joachim-François Mamert de Conzié, ( puis évêque de Tours ).
1774 à 1778, XXII. Jean-Auguste de Chastenet de Puységur, ( puis évêque de Carcassonne ).
1778 à 1789, XXIII. Alexandre-Joseph-Marie-Alexis de Bruyères-Chalabre, ( émigré ).

Cathédrale de Saint-Omer|transept nord ouest  blasons des évéques

Photographe

Montage & Photographies Les Amis de la Cathédrale

Textes et documentation provenant des archives de l'association "Les Amis de la Cathédrale". Si vous constatez un dysfonctionnement sur cette page n'hésitez pas à le signaler à l'équipe en charge de la documentation en cliquant ICI.