Tableaux Hauts et Bas-reliefs Transept Nord Est

Vous pouvez facilement repérer cette zone sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en jaune.


Au fond côté portail Nord le médaillon monumental de Monseigneur Joseph de Valbelle

Ce médaillon monumental est placé sur le mur en hauteur au dessus de la plaque commémorative des soldats morts à la guerre de 1914-1918.

Sous ce Blason monument aux morts de 1914-1918

Monument en hommage aux morts de la grande guerre de 1914-1948

A droite de ce monument la pierre tombale de Agnés de Bouders

La porte de cette chapelle est de nos jours condamnée par la pierre tombale de Agnés de Boubers dame de Matringhem grande bienfaitrice de l'église. On voit sur une large pierre bleue de Baincthun une femme vètue d'un ample manteau et les mains jointes sur la poitrine. Six écussons mutilés l'encadrent, l'inscription en minuscule gothique n'est plus complète.

A droite de cette pierre un monument aux morts de la seconde guerre mondiale

Monument Bas-relief en hommage aux morts Français de la seconde guerre mondiale.

A droite de ce monument un Bas-relief "Incrédulité de saint Thomas, homme (en donateur)" de 1474

A droite, un peu plus bas, et encastré dans la muraille, une sculture du XV ème siècle, monument funéraire du vicaire Michel mort en 1474 présenté par son patron saint Michel, rappelle la scène évangélique de saint Thomas apôtre, touchant les plaies du Sauveur après sa glorieuse résurrection. Le sculpteur ce monument est également l'auteur du retable 'Ara Coeli' aujourd'hui installé dans le Déambulatoire à la travée 08.
Source : 'la cathédrale de saint-omer' de Nicolette Delanne-Logié & Yves-Marie Hilaire page 342 parution : 2000.

Au dessus de cette travée différents fragments d'un dallage du XIII ème siècle

Trois panneaux de l'ancien dallage du XII ème siècle de l'église romane .




retrouvez les 4 zones du Transept en cliquant       ici


Regardez ce mur d'enceinte de gauche à droite


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :

Au fond du transept, à droite, on voit sur la muraille du pignon nord, un ange soutenant le médaillon de Monseigneur Joseph de Valbelle, en dessous, différents fragments d'un dallage du XIII ème siècle, entr'autres les saintes femmes au Tombeau du Christ et une pierre commémorative de pèlerinage symbolisé par des personnages entourés de chaussures et de coquilles de pèlerins. En face de vous, une Vierge mère en albàtre provenant de l'ancien mausolée de Philippe de sainte Aldegonde, bailli de Saint-Omer de 1555 à 1574. Le nom du sculpteur Jacques Dubroeucq est gravé sur la ceinture de la Vierge. A droite, un peu plus bas, et encastré dans la muraille, une sculture de 1474, monument funéraire d'un ancien vicaire présenté par son patron saint Michel, rappelle la scène évangélique de saint Thomas apôtre, touchant les plaies du Sauveur après sa glorieuse résurrection. Bas relief en calcaire peint et partiellement doré. Inscription sous la scène, gravée et peinte en rouge. Incrédulité de saint Thomas, homme (en donateur). La scène se situe dans une alcove sans décor. Le donateur est décédé le 24 mai 1474.
Référence Mérimée de l'édifice PA00108403
Autrefois le mur était à cet endroit percé d'une porte donnant accès à une chapelle batie en 1236 par le prévôt Pierre, cardinal de sainte Suzanne, dite sainte Suzanne aux cloitres. Cette chapelle servait de vestiaire aux chapelains et aux vicaires. Tombant en ruines, elle a été démolie lors des travaux de l'isolement de l'église en 1867.
La porte de cette chapelle est de nos jours condamnée par la pierre tombale de Agnés de Boubers dame de Matringhem grande bienfaitrice de l'église. On voit sur une large pierre bleue de Baincthun une femme vètue d'un ample manteau et les mains jointes sur la poitrine. Six écussons mutilés l'encadrent, l'inscription en minuscule gothique n'est plus complète. L'effigie représente une femme vêtue d'un ample manteau, la tête couverte d'une guimpe, appuyée sur un oreiller, les mains jointes sur la poitrine. Quadrilobes aux angles et au centre du bandeau interne. Quatre écussons (vides) sont disposés en haut et en bas de part et d'autre de l'effigie. Référence Mérimée de l'édifice PA00108403



Cathédrale de Saint-Omer|transept Nord est Tableaux


Cathédrale de Saint-Omer
Cathédrale de Saint-Omer
Cathédrale de Saint-Omer
Cathédrale de Saint-Omer|transept nord est médaillon monumental de Monseigneur Joseph de Valbelle
Cathédrale de Saint-Omer|transept nord est pierre tombale de Agnés de Boubers dame de Matringhem grande bienfaitrice de l'église
Cathédrale de Saint-Omer| transept nord est dallage ancien
Cathédrale de Saint-Omer| transept nord est dallage ancien
Cathédrale de Saint-Omer| transept nord est dallage ancien
Cathédrale de Saint-Omer|transept nord est  encastré  dans la muraille, une sculture  de 1474, monument funéraire d'un ancien  vicaire  présenté  par  son patron  saint Michel, rappelle  la  scène  évangélique  de saint Thomas apôtre
Cathédrale de Saint-Omer|transept nord est tableaux Bas-reliefs

Photographe

Montage & Photographies Les Amis de la Cathédrale

Textes et documentation provenant des archives de l'association "Les Amis de la Cathédrale". Si vous constatez un dysfonctionnement sur cette page n'hésitez pas à le signaler à l'équipe en charge de la documentation en cliquant ICI.