Déambulatoire :

Tableaux, Bas et Hauts reliefs de la travée 03

Vous pouvez facilement repérer cette chapelle sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en jaune.

Sources Emmanuel WALLET

( 1 ) commentaires à venir




retrouvez les 11 travèes du Déambulatoire en cliquant       ici

Son Histoire

C'est à cet endroit que se trouvait autrefois, quand le mur n'existait pas, le superbe mausolée d'Eustache de Croy que vous admirerez de nos jours dans la nef. Ici encore, encastré dans le mur et sous la plaque des ex-voto modernes qui la recouvre, le marbre funéraire du chanoine Charles-André VAN LOEMEL, décédé en 1711, ce marbre est présentement invisible.
Plus tard dès l'édification du mur de clôture du Choeur, un tableau sur bois, St Thomas touche les plaies adorables de Notre Seigneur Jésus Christ glorieusement ressuscité était présenté, il a au début du XIX ème siècle changé de place dans ce déambulatoire et occupe désormais une autre travée.
De nos jours :
Dans le mur de clôture du Choeur deux dyptiques :
Tableau (polyptyque) : Scènes de la vie et miracles de saint Omer avec donateurs. Crucifixion entre la Vierge, saint Jean et sainte Marie-Madeleine. Ensemble de quatre panneaux peints, avec cadre, de format rectangulaire vertical, montés deux par deux (articulation interne sur charnière métallique amovibles). Revers peint, polychrome. Cadres en bois peint en noir et liseré doré.
Description de l'iconographie : Saint Omer ; Crucifixion ; saint Jean ; Vierge ; sainte Marie-Madeleine ; homme (en donateur) ; femme (en donateur) ; saint Jean-Baptiste ; armoiries
Donateur : Jean-Baptiste du Bois de Fiennes, seigneur de Droogenbosch et de Mambre, gouverneur de Weert. Ses armoiries figurent sur le prie-Dieu du 3e panneau (avec donateur et saint Jean-Baptiste protecteur).
Précisions sur la protection : Polyptyque : Saint Omer guérissant les malades ; quatre panneaux peints, 1530.
Référence Mérimée de l'édifice PA00108403
En dessous les STATIONS DU CHEMIN DE LA CROIX qui a été installé en 1847 autour du chceur ainsi que de nombreuses plaques commémoratives offertes depuis 30 ans par la reconnaissance non seulement des audomarois, mais aussi des pèlerins venus par exemple d'ARRAS, TOURCOING, PARIS, CALAIS, HAZEBROUCK, BÉTHUNE, TILQUES , ZUTKERQUE, ESTAIRES, GRAVELINES, DUNKERQUE, ETAPLES, etc., qui ont voulu perpétuer ainsi leur filial merci.
En face, dans le mur d'enceinte nous retrouvons 4 arcades à impostes habillées de marbre blanc retraçant la chronologie des archiprêtres de Notre Dame, des évêques de Thérouanne, des évêques de Saint-Omer, de Pierre Paunetius.


Voila la description qu'en fait Emmanuel WALLET ( professeur de dessin à l'ecole d'artillerie et à l'école de peinture de la ville de Douai, ancien officier du génie militaire, membre de la Société des antiquaires de la Morinie ) dans son ouvrage daté de 1839 "Description de l'ancienne Cathédrale de Saint-Omer"
Commentaires à venir


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :
Commentaires à venir



Cathédrale de Saint-Omer|Déambulatoire travée 03


Déambulatoire travée 03

Elévation côté Choeur

C'est à cet endroit que se trouvait autrefois, quand le mur n'existait pas, le superbe mausolée d'Eustache de Croy que vous admirerez de nos jours dans la nef. Ici encore, encastré dans le mur et sous la plaque des ex-voto modernes qui la recouvre, le marbre funéraire du chanoine Charles-André VAN LOEMEL, décédé en 1711, ce marbre est présentement invisible.
Plus tard dès l'édification du mur de clôture du Choeur, un tableau sur bois, St Thomas touche les plaies adorables de Notre Seigneur Jésus Christ glorieusement ressuscité était présenté, il a au début du XIX ème siècle changé de place dans ce déambulatoire et occupe désormais une autre travée.
De nos jours :
Sur le mur de clôture du Choeur deux dyptiques : le détail de ces deux oeuvre sera prochainement donné. En dessous les stations XI et XII du chemin de croix qui a été installé en 1847 autour du chceur ainsi que de nombreuses plaques commémoratives offertes depuis 30 ans par la reconnaissance non seulement des audomarois, mais aussi des pèlerins venus par exemple d'ARRAS, TOURCOING, PARIS, CALAIS, HAZEBROUCK, BÉTHUNE, TILQUES , ZUTKERQUE, ESTAIRES, GRAVELINES, DUNKERQUE, ETAPLES, etc., qui ont voulu perpétuer ainsi leur filial merci.

Déambulatoire travée 03

Déambulatoire travée 03

Déambulatoire travée 03



saint Omer guérissant les malades dans la travée 03

Dans le mur de clôture du Choeur deux dyptiques :
Tableau (polyptyque) : Scènes de la vie et miracles de saint Omer avec donateurs. Crucifixion entre la Vierge, saint Jean et sainte Marie-Madeleine. Ensemble de quatre panneaux peints, avec cadre, de format rectangulaire vertical, montés deux par deux (articulation interne sur charnière métallique amovibles). Revers peint, polychrome. Cadres en bois peint en noir et liseré doré.
Description de l'iconographie : Saint Omer ; Crucifixion ; saint Jean ; Vierge ; sainte Marie-Madeleine ; homme (en donateur) ; femme (en donateur) ; saint Jean-Baptiste ; armoiries
Donateur : Jean-Baptiste du Bois de Fiennes, seigneur de Droogenbosch et de Mambre, gouverneur de Weert. Ses armoiries figurent sur le prie-Dieu du 3e panneau (avec donateur et saint Jean-Baptiste protecteur).
Précisions sur la protection : Polyptyque : Saint Omer guérissant les malades ; quatre panneaux peints, 1530.
Référence Mérimée de l'édifice PA00108403

Déambulatoire travée 03

Elévation côté Choeur, chemin de croix.

Deux hauts-reliefs retraçant les stations XI et XII du chemin de croix de notre seigneur Jésus Christ, en dessous in Bas-relief en marbre blanc composé de 24 Ex_voto en remerciement à Notre Dame des Miracles, datant de 1901 à 1906.

Déambulatoire travée 03

Déambulatoire travée 03

Déambulatoire travée 03



Elévation côté mur d'enceinte arcades des évêques

En face, dans le mur d'enceinte nous retrouvons 4 arcades à impostes habillées de marbre blanc retraçant la chronologie des archiprêtres de Notre Dame, des évêques de Thérouanne, des évêques de Saint-Omer, de Pierre Paunetius.