Chapelle Ancienne Notre Dame de Pitié

Vous pouvez facilement repérer cette chapelle sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en rouge.

Sources Emmanuel WALLET

( 1 ) Sa decoration était de même genre que celle de la chapelle précédente O mais aujourd'hui ses niches sont vides, et son autel a été enlevé.

Son Histoire

Voila la description qu'en fait Emmanuel WALLET ( professeur de dessin à l'ecole d'artillerie et à l'école de peinture de la ville de Douai, ancien officier du génie militaire, membre de la Société des antiquaires de la Morinie ) dans son ouvrage daté de 1839 "Description de l'ancienne Cathédrale de Saint-Omer"

Ancienne chapelle de Notre-Dame de Piété ou de Pitié, qui ne sert plus également que de dépôt depuis longues années et dont la fermeture se compose uniquement d'une grande porte en bois. Elle paraît avoir été bâtie vers la première moitié du XVI ème siècle ( 1 ). Denis Potié dit Cadet y fonda un sanctuaire en 1544.


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :
Chapelle consacrée, anciennement à Notre Dame de Pitié. Cette chapelle vient d'être restaurée, c'est entre ses murs qu'au mois d'octobre 1902, par un procédé nouveau dit "BRASAGE", la réparation de la fêlure de la cloche "JULIENNE" dite aussi "LA JOYEUSE" et "LE BOURDON DE NOTRE-DAME", datant de 1474 et pesant 17 000 livres, a été exécutée. L'ornementation du XV ème siècle, comprend des niches avec piédestaux et dais, et une moulure composée d'animaux et de rinceaux à jour d'un très beau style gothique et d'une grande finesse d'exécution. Les armoiries de la famille De Mailly occupent encore le centre de cette moulure. · A l'extérieur de la chapelle, à gauche, on lit l'inscription consacrée à la mémoire du dernier Prévôt de la Collégiale, Odoard de Bersaques, décédé en 1554, quelques années avant la fondation de l'Evêché de Saint­Omer. A droite, on voit un ex-voto en marbre noir portant l'inscription funéraire en français, du doyen du Chapitre Louis de Bersaques, rappelé à Dieu en 1595. A vos pieds, se trouvent différentes dalles. Les inscriptions de trois d'entr'elles sont seules encore déchiffrables. Celle du vicaire Jacques de Brabant, décédé en 1450. Celle du chapelain Nicolas Saison, rappelà à Dieu en 1670, et, à la dernière travée, celle du chanoine Martel, mort en 1683.


Aujourd'hui cette chapelle est dédièe à Notre Dame de Pitié.






Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle ancienne Notre Dame de Pitié


Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle avancée saint-martin


Descriptions du mobilier ci-dessous par Anne Pierard

Cinquième chapelle : Chapelle Notre-Dame de la Pitié (ou Saint-Pia) = ancien magasin.
- Notre-Dame de la Pitié
On y voit le blason de Jacques Pamèle, quatrième évêque de Saint-Omer : armoiries de la famille de Mailly = trois maillets. Rue des Conceptionistes à Saint-Omer, une maison arbore le même blason. C’est le fondateur présumé de la chapelle. Il y a trois socles comme dans la chapelle de Rembert, mais les statues ont disparu. On y voit aussi un blason avec 8 perdrix. A la fin du XIX ème siècle, la porte était déjà une fermeture provisoire en bois.

Chapelle ancienne Notre Dame de Pitié
Chapelle ancienne Notre Dame de Pitié
Cathédrale de Saint-Omer|Chapelle ancienne Notre Dame de Pitié
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud

Descriptions des dalles funéraires ci-dessous par Anne Pierard

Devant la chapelle, des dalles funéraires :
- Le vicaire Jacques de Brabant
Le vicaire Jacques de Brabant, mort en 1450. Au sol, son effigie est gravée en creux, en biais dans une dalle carrée. Il est vêtu d’une chasuble, le volume de la chasuble est très bien rendu, le trait est souple, travail d’artiste. Aux quatre angles, des quadrilobes ou quadrifeuillles, avec les quatre évangélistes.
- Le chapelain Nicolas Saison
Le chapelain Nicolas Saison, mort en 1670, dalle beige, 4 crânes aux 4 angles, ossements croisés dans le bas.
- Le chanoine Martel
Le chanoine Martel, mort en 1683, calcaire noir, illisible.
- Inconnu
Dalle funéraire d’un défunt dans un linceul, pierre de Tournai, noire incrustée de marbre blanc.
- Louis de Bersacques
Louis de Bersacques, doyen du Chapitre, mort en 1595.
- A gauche, Odoard (ou Oudart, Oudard, Odoacre) de Bersacques
A gauche, Odoard (ou Oudart, Oudard, Odoacre) de Bersacques, dernier prévôt, mort en 1557. Sur la tombe, médaillon doré sur fond noir. Originaire d’une puissante famille d’Artois, il avait 17 frères et sœurs. En 1520, il est aumônier de Charles-Quint. Il avait «harangué » celui-ci quand il était venu à Saint-Omer prêter serment de Comte d’Artois. L’empereur le fait entrer dans son conseil. Odoard est souvent retenu à la cour à Bruxelles. Il accompagnait l’empereur dans ses déplacements. En 1544, il baptise 3 cloches et il est parrain de la plus grande, Oudarde. Les autres sont Marie et Anne. En 1548, il intente un procès à l’évêque, Gérard d’Haméricourt qui était entré dans l’église sans déposer sa crosse ni sa mitre. En 1533, il envoie le Chanoine Lambert de Caverel récupérer le portail de Thérouanne. L’année suivante, il reçoit les chanoines exilés de Thérouanne. En 1555, il confie à Pierre Enguerrand le soin de construire une nouvelle horloge pour 130 florins. Son missel est conservé à la Bibliothèque. Il est illustré par un peintre brabançon.

Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud
Cathédrale de Saint-Omer|dallage nef sud

Photographe

Montage & Photographies Les Amis de la Cathédrale

Textes et documentation provenant des archives de l'association "Les Amis de la Cathédrale". Si vous constatez une erreur sur cette page n'hésitez pas à le signaler à l'équipe en charge de la documentation en cliquant ICI.