Déambulatoire :

Tableaux, Bas et Hauts reliefs de la travée 07

Vous pouvez facilement repérer cette chapelle sur la vue en plan de la Cathédrale que vous trouverez ci-dessous, en effet, son emprise au sol est colorée en jaune.

Sources Emmanuel WALLET

( 1 ) commentaires à venir




retrouvez les 11 travèes du Déambulatoire en cliquant       ici

Son Histoire

Le mur de clôture du Choeur est orné d'un tableau "Le baiser perfide de Judas", de deux Bas-reliefs retraçant les stations VII et VIII du chemin de croix du Christ, d'un Bas-relief en marbre blanc contenant 24 Ex-voto de remerciements à Notre Dame des Miracles de 1889 à1897. En face sur le sous-bassement 5 niches agrémentées d'Ex-voto de marbre blanc.


Voila la description qu'en fait Emmanuel WALLET ( professeur de dessin à l'ecole d'artillerie et à l'école de peinture de la ville de Douai, ancien officier du génie militaire, membre de la Société des antiquaires de la Morinie ) dans son ouvrage daté de 1839 "Description de l'ancienne Cathédrale de Saint-Omer"
Commentaires à venir

Commentaire à venir ( 1 ).


L'abbé Augustin Dusautoir dans son ouvrage de 1903 intitulé "Guide pratique du visiteur" nous apporte les précisions suivantes :
Commentaires à venir



Cathédrale de Saint-Omer|Déambulatoire travée 07


Déambulatoire travée 07

Elévation côté Choeur

Baiser perfide de Judas. Tableau et son cadre. Huile sur toile cadre en bois doré. Second quart du XIX ème siècle peint par François-Gustave Dauphin (1804-1859). Hauteur avec le cadre : 1,80 m environ. Longueur : 1,40 m environ. Fixé au mur de clôture du choeur.

Déambulatoire travée 07

Déambulatoire travée 07

Déambulatoire travée 07



Elévation côté Choeur

Le mur de clôture du Choeur est orné d'un tableau "Le baiser perfide de Judas", de deux Bas-reliefs retraçant les stations VII et VIII du chemin de croix du Christ, d'un Bas-relief en marbre blanc contenant 24 Ex-voto de remerciements à Notre Dame des Miracles de 1889 à1897. En face sur le sous-bassement 5 niches agrémentées d'Ex-voto de marbre blanc.

Déambulatoire travée 07

Elévation côté Choeur

Bas-relief en dessous à gauche du tableau retraçant le station VII du chemin de croix du Christ : Jésus tombe une seconde fois.
Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons. Parce que vous avez racheté le monde par votre sainte Croix.O Seigneur, écrasé par le poids de nos péchés, vous tombez une deuxième fois. Pardon, Seigneur, pour nos fautes, pour les offenses qui vous sont faites et les blessures que nous nous infligeons les uns les autres. Que par votre grâce, nous nous convertissions tous les jours et guérissions de tout mal!

Déambulatoire travée 07

Déambulatoire travée 07

Déambulatoire travée 07



Elévation côté Choeur

Bas-relief en dessous à droite du tableau retraçant le station VIII du chemin de croix du Christ : Jésus console les filles d’Israël.
Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons. Parce que vous avez racheté le monde par votre sainte Croix.Jésus, qui avez dit aux femmes de Jérusalem: « Ne pleurez pas sur Moi, mais sur vous et sur vos enfants », donnez-nous la grâce de la vraie contrition qui transforme le coeur et l’esprit et de contribuer ainsi à la transformation du monde.

Déambulatoire travée 07

Elévation côté Choeur

Sous les deux stations du chemin de croix du Christ, un bas-relief en marbre blanc de 24 Ex-voto en remerciement à Notre Dame des Miracles.

Déambulatoire travée 07

Déambulatoire travée 07

Déambulatoire travée 07



Bas-relief entre les chapelles "saint Omer et Absidale"

Examinez les cinq arcades du soubassement, sur la gauche dont les tables de marbre retracent rapidement la vie des saints Protecteurs de la cité, saint Omer, (2 tables), saint Bertin, saint Erkembode et saint Folquin. Ce texte latin, vente ces quatre bienfaiteurs de la cité. Observez avec attention, chacunes des gracieuses imposte qui ont été dessinés au-dessus des tables et qui parlent aux yeux en reproduisant les scènes historiques de la vie de ces saints évêques. (St Omer fonde le monastère d'en haut, il baptise Adroald. Saint Bertin accoste en barque dans les marais de Sithiu. Les foules viennent au tombeau de saint Erkemhode. Enfi saint Folquin ramène en triomphe les reliques de saint Omer enlevées par des barbares Vikings.)